La psychanalyse est aussi pour...

L'enfant et l'adolescent, au cours de leur développement, peuvent faire preuve de comportements, d'attitudes ou de tendances parfois susceptibles de dérouter les parents et provoquer de véritables crises familiales. Ces signaux sont positifs s'ils sont repérés et il n'est jamais trop tard pour ces jeunes en devenir.

En règle générale, une psychothérapie d'orientation psychanalytique d’enfant ou d’adolescent impose le suivi d’une séance hebdomadaire. Le psychanalyste qui reçoit un enfant se doit de ne rien dévoiler aux parents de ce que cet enfant lui confiera. Cette règle est essentielle au bon déroulement et au succès de sa thérapie, pendant laquelle le psychanalyste entretient néanmoins un dialogue avec les parents de son jeune analysant.

Par toute son éducation, par tout ce qu’il voit et entend autour de lui, l’enfant absorbe une telle somme de sottises, mélangées à des vérités essentielles, que le premier devoir de l’adolescent qui veut être un homme sain est de tout dégorger.

— Romain Rolland

   
  
   Normal.dotm 
   0 
   0 
   1 
   2 
   13 
   home 
   1 
   1 
   15 
   12.256 
  
  
   
  
    
  
   0 
   false 
   
   21 
   
   18 pt 
   18 pt 
   0 
   0 
   
   false 
   false 
   false 
   
    
    
    
    
    
   
  
    
  
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:12.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-ascii-font-family:Cambria;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Cambria;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;}
 
     © Adèle Bessy

 © Adèle Bessy