Un jeu

La psychanalyse est aussi un jeu car c’est un processus où il y a des étonnements, des éblouissements.

En effet, la cure psychanalytique a une règle, celle de l’association libre : dire ce que l'on pense, comme cela vient, sans souci de critique rationnelle ni de convenance.

Cette parole constitue un espace, une parenthèse, face aux contraintes de l’environnement. La parole libérée peut être joyeuse, créative, on est attentif à soi : on se fait un cadeau. On découvre la puissance de son inconscient, ses détours et richesses, on se sent plus libre donc plus fort. Et lorsque l’inconscient surgit, cela peut être spirituel et aussi très drôle.

Quand on est en analyse, quelque chose de l’ordre de l’appétit, du désir, se remet en mouvement. 

C’est une curiosité de vivre retrouvée, des retrouvailles avec le génie non entravé de son enfance. L’absence de préjugés, la liberté de penser hors des sentiers battus permet de rattraper ce qui s’est perdu en chemin. Lorsqu’une psychanalyse est bien menée, nous devenons plus indépendant, plus sûr de soi, plus créatif.

‘’Il reste toujours quelque chose de l’enfance, toujours.’’

— Marguerite Duras